Sexta-feira, 5 de Dezembro de 2008

La Valse A Mille Temps

  

 

  

Au premier temps de la valse

Toute seule tu souris déjà 

Au premier temps de la valse 

Je suis seul mais je t`aperçois 

Et Paris qui bat la mesure 

Paris qui mesure notre émoi 

Et Paris qui bat la mesure 

Me murmure murmure tout bas 

 

Une valse à trois temps 

Qui s`offre encore le temps 

Qui s`offre encore le temps 

De s`offrir des détours 

Du côté de l`amour 

Comme c`est charmant 

Une valse à quatre temps

C`est beaucoup moins dansant

C`est beaucoup moins dansant 

Mais tout aussi charmant 

Qu`une valse à trois temps 

Une valse à vingt ans

C`est beaucoup plus troublant

C`est beaucoup plus troublant

Mais beaucoup plus charmant 

Qu`une valse à trois temps

Une valse à vingt ans 

Une valse à cent temps 

Une valse à cent ans 

Une valse ça s`entend 

A chaque carrefour

Dans Paris que l`amour 

Rafraîchit au printemps 

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Une valse a mis le temps 

De patienter vingt ans 

Pour que tu aies vingt ans 

Et pour que j`aie vingt ans

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Offre seule aux amants 

Trois cent trente-trois fois le temps 

De bâtir un roman 

 

Au deuxième temps de la valse

On est deux tu es dans mes bras

Au deuxième temps de la valse

Nous comptons tous les deux une deux trois

Et Paris qui bat la mesure

Paris qui mesure notre émoi

Et Paris qui bat la mesure

Nous fredonne fredonne déjà 

 

Une valse à trois temps 

Qui s`offre encore le temps

Qui s`offre encore le temps

De s`offrir des détour 

Du côté de l`amour

Comme c`est charmant

Une valse à quatre temps

C`est beaucoup moins dansant

C`est beaucoup moins dansant

Mais tout aussi charmant

Qu`une valse à trois temps

Une valse à vingt ans

C`est beaucoup plus troublant

C`est beaucoup plus troublant

Mais beaucoup plus charmant

Qu`une valse à trois temps 

Une valse à vingt ans

Une valse à cent temps

Une valse à cent temps

Une valse ça s`entend

A chaque carrefour

Dans Paris que l`amour

Rafraîchit au printemps 

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Une valse a mis le temps 

De patienter vingt ans 

Pour que tu aies vingt ans 

Et pour que j`aie vingt ans

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Offre seule aux amants 

Trois cent trente-trois fois le temps 

De bâtir un roman 

 

Au troisième temps de la valse

Nous valsons enfin tous les trois 

Au troisième temps de la valse

Il y a toi y a l`amour et y a moi

Et Paris qui bat la mesure

Paris qui mesure notre émoi

Et Paris qui bat la mesure

Laisse enfin éclater sa joie 

 

Une valse à trois temps 

Qui s`offre encore le temps

Qui s`offre encore le temps

De s`offrir des détour 

Du côté de l`amour

Comme c`est charmant

Une valse à quatre temps

C`est beaucoup moins dansant

C`est beaucoup moins dansant

Mais tout aussi charmant

Qu`une valse à trois temps

Une valse à vingt ans

C`est beaucoup plus troublant

C`est beaucoup plus troublant

Mais beaucoup plus charmant

Qu`une valse à trois temps 

Une valse à vingt ans

Une valse à cent ans

Une valse ça s`entend

A chaque carrefour

Dans Paris que l`amour

Rafraîchit au printemps 

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Une valse a mis le temps 

De patienter vingt ans 

Pour que tu aies vingt ans 

Et pour que j`aie vingt ans

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Une valse à mille temps 

Offre seule aux amants 

Trois cent trente-trois fois le temps 

De bâtir un roman

 

Jacques Brel

publicado por Lagash às 16:19
link do post | comentar | favorito
|

Declaração

Declaro que a responsabilidade de todos os textos / poesia / prosa publicados é minha no respeitante à transcrição dos mesmos. Faço todos os possíveis para contactar o(s) autor(es) dos trabalhos a fim de autorizarem a publicação, na impossibilidade de o fazer, caso assim o entenda o autor ou representante legal deverá contactar-me a fim de que o mesmo seja retirado - o que será feito assim que receba a informação. Os trabalhos assinados "Mário L. Soares" são de minha autoria e estão protegidos com a lei dos direitos de autor vigente. Quanto às fotografias, todas, cujo autor não esteja identificado, são de "autor desconhecido" - caso surja o respectivo autor de alguma, queira por favor contactar-me para proceder à sua identificação e se for caso disso retirada do blog. Às restantes fotografias aplicarei o mesmo princípio dos trabalhos escritos. Obrigado. Mário L. Soares - lagash.blog@sapo.pt

mais sobre mim

procurar em Lagash

 

Março 2010

Dom
Seg
Ter
Qua
Qui
Sex
Sab
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

posts recentes

Pausa

Hora Nostálgica #33 - Eve...

Acordar

Amor, pois que é palavra ...

Sol

Perdoa-me

Hora Nostálgica #32 - Boh...

Morte

Futuro

Bebido o luar

A meu favor

Viverei

Hora Nostálgica # 31 - Dr...

Reveses

Momentos etéreos em conte...

arquivos

Março 2010

Fevereiro 2010

Janeiro 2010

Dezembro 2009

Novembro 2009

Outubro 2009

Setembro 2009

Agosto 2009

Julho 2009

Junho 2009

Maio 2009

Abril 2009

Março 2009

Fevereiro 2009

Janeiro 2009

Dezembro 2008

Novembro 2008

Outubro 2008

Setembro 2008

Agosto 2008

Julho 2008

Junho 2008

Maio 2008

Abril 2008

Março 2008

Fevereiro 2008

Janeiro 2008

tags

todas as tags

links

Prémios

Users Online
free counters
blogs SAPO

subscrever feeds